NOURRIR LES OISEAUX EN HIVER

nullEn hiver, les oiseaux consacrent la quasi-totalité de la journée à rechercher de la nourriture, notamment pour résister au froid. Une tâche difficile, freinée par la température elle-même, la raréfaction des insectes et des graines, et l'apparition de la neige et du verglas qui masquent les ressources alimentaires. Les jours étant également plus courts, les oiseaux ont alors moins de temps pour trouver leur ration quotidienne.



oiseau hiverEn hiver, l'homme peut rendre la vie des oiseaux plus douce en donnant un petit coup de pouce à la nature. Mangeoires et distributeurs d'eau peuvent facilement être installés dans les jardins comme sur les balcons. Mais attention, toute nourriture n'est pas bonne à donner aux oiseaux et contrairement aux idées reçues, certains aliments comme le riz cru peuvent être dangereux.

De son côté l'oiseau trouve des techniques différentes de résistances, en jouant notamment sur la thermorégulation. Les oiseaux peuvent également se rassembler pour mieux résister au froid, ou encore mettre en action des stratégies citadines de rassemblement, notamment sur les bouches de métro.

Il est à rappeler et à souligner qu'en aucun cas les mangeoires et les refuges ne doivent se substituer à la nature, juste lui donner un coup de pouce.




Se nourrir pour lutter contre le froid

Nourrir les oiseaux en hiver peut aller de la distribution occasionnelle des miettes du repas à l'apport régulier de grandes quantités d'aliments dans des mangeoires ad hoc. La nourriture offerte permet aux oiseaux de réduire leurs dépenses énergétiques surtout quand l'hiver est très rigoureux. En hiver, les oiseaux ont besoin d'aliments riches en hydrates de carbone et en graisse afin d'élaborer des réserves de lipides indispensables pour résister aux longues et froides nuits.

Quelle nourriture utiliser ?


Les incontournables


Les aliments riches en lipides et donc en énergie seront très appréciés par de nombreux oiseaux :

  • la graisse : margarine, beurre, saindoux, suif, lard, non salés, seuls ou en mélange avec des graines.
  • les graines de tournesol
     
  • les cacahuètes : non salées et non grillées, décortiquées ou en coques
     
  • les fruits secs: noisettes, noix, amandes décortiquées voire concassées
  • Les petites graines, indispensables aux passereaux à bec fin (rougegorge, accenteur mouchet...) : millet, avoine, chènevis (chanvre), alpiste, navette, pavot... ou les flocons d'avoine
     
  • Le maïs concassé, le blé, l'orge
     
  • Les fruits : pommes, poires, pour les merles et grives ; noix de coco fraîche pour les mésanges ; raisins secs
     
  • Vers de farine : pour les insectivores (rougegorge, accenteur mouchet, troglodyte, roitelets...). Leur élevage se pratique dans un petit terrarium contenant du son humidifié
     
  • L'eau

 

Les gourmandises à ne donner qu'en petites quantités
 
  • Les pommes de terre cuites : appréciées des merles et grives, geais...
  • Les fromages secs : croûtes, dés, fromage râpé
     
  • Le riz ou les pâtes cuits : pour les tourterelles, les moineaux
     
  • Les miettes de pain ou de gâteau

 

Les aliments dangereux pour les oiseaux


Ne jamais donner



  • d'aliments salés
     
  • de pain sec ou de biscottes, de déchets de pâtisserie, de noix de coco desséchée, qui gonflent et provoquent des troubles digestifs
     
  • de lait
     
  • de larves de mouches (asticots), très résistantes et pouvant perforer l'estomac des oiseaux
     
  • de graines de lin ou de ricin qui sont toxiques

(Source LPO)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :